Domaines d'études
Séparateur
Bannière
Séparateur

Pierre Bérubé

Pierre Bérubé

Vice-doyen aux études et professeur

Faculté de communication
Département de communication sociale et publique
Université du Québec à Montréal

 

berube.pierre@uqam.ca
Téléphone : (514) 987-3000, poste 4979

Formation

  • Doctorat en communication, 2012
    Doctorat conjoint de l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Montréal
    et l’Université Concordia
  • Maîtrise en communication, 2005
    Université du Québec à Montréal
  • Baccalauréat en communication, 1984
    Université du Québec à Montréal

 

Thèmes de recherche

  • Analyse de presse
  • Communication en situation de risque et de crise
  • Évaluation et indicateurs mesurables en relations publiques
  • Nouvelles technologies de communication, réseaux sociaux et relations publiques

Publications

  • Bérubé, P., en collaboration avec G. Litalien. 2010. « L’évaluation et les indicateurs mesurables en relations publiques ». In Les relations publiques dans une société en mouvance, 4e édition, auteure Danielle Maisonneuve, p. 329-353. Québec : Presses de l’Université du Québec, 504p.
  • Bérubé, P. 2005. « Les indicateurs mesurables en relations publiques dans un contexte de tableau de bord de gestion ». Mémoire de maîtrise, Montréal : Université du Québec à Montréal, 99 p. En ligne : PB_mémoire_200501c2.pdf
  • Bérubé, P., Martel, J., et Perreault, S. 2005. « Internet en situation de crise ». Canadian manager, 30 (4-hiver).
  • Bérubé, P., Martel, J., et Perreault, S. 2005. « L’utilisation d’Internet en situation de crise ». Recherche RP, 2 (2). Montréal : Chaire en relations publiques de l’UQAM.
  • Bérubé, P. 2004. « De la mesure… dans l’évaluation des relations publiques ». Bulletin Recherches RP, 1 (2-décembre), Montréal : Chaire en relations publiques de l’UQAM.
  • Bérubé, P. 2003. « Produire un imprimé ». In D. Maisonneuve, J-F. Lamarche et Y. St-Amand, Les relations publiques dans une société en mouvance, tome I, 3e édition,  p. 217-243. Sainte-Foy : Presses de l’Université du Québec.
  • Bérubé, Pierre. 1999. « Produire un imprimé ». In D. Maisonneuve, J-F. Lamarche et Y. St-Amand, Les relations publiques dans une société en mouvance, p. 217-243. Sainte-Foy : Presses de l’Université du Québec.

[Vers le haut]

Communications et conférences

  • Bérubé, P., et Parent, F. (2011). Entre sirènes et Web social : profil des universités québécoises en matière d'alertes sur les campus, 4e colloque sur la sécurité, la prévention et les mesures d'urgence des universités québécoises, CREPUQ, Québec, 26 mai.
  • Bérubé, P., et Litalien,G. (2011). L'évaluation et les indicateurs mesurables en relations publiques. 3e édition du colloque « Malade des com », Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux, Montréal, 5 avril.
  • Bérubé, P., Litalien,G. et Hirst, E. (2011). L'évaluation des relations publiques à l'heure de la déclaration de Barcelone.Conférence-formation de la Société québécoise des professionnels des relations publiques en collaboration avec le Laboratoire d'analyse de presse Caisse Chartier, Montréal, 23 mars.
  • Bérubé, P. (2008). La mesure en relations publiques : une approche intégrée. Journée InfoPresse sur les relations publiques, Montréal, 26 novembre.
  • Bérubé, P. (2008). La communication en situation de risques. Atelier : La communication du risque dans des secteurs névralgiques : Les risques à la sécurité du territoire, Société québécoise des professionnels des relations publiques et Chaire de relations publiques et communication marketing de l'UQAM, Montréal, 26 septembre.
  • Bérubé, P. (2008). Communication en situation d'urgence sur les campus : De l'interphone à internet. 3e Sommet sur les communications universitaires, CREPUQ, Bromont, 6 juin.
  • Bérubé, P. (2008). Communication en situation d'urgence sur les campus : De l'interphone à internet. Colloque intitulé Préparation en cas de pandémie de grippe en milieu universitaire, CREPUQ, Montréal, 13 mars.
  • Bérubé, P. (2007). Les usages sociaux des nouvelles technologies de communication en situation de crise. 5e Symposium national sur les télécommunications d'urgence, Industries Canada et UQAM, 27 septembre.
  • Bérubé, P., et Fafard, L. (2006). Vigie Multirisques de Montréal : création d’un système de coordination proactive entre les intervenants et d’un outil de communication avec les citoyens.  Canadian Risk and Hazard Nerwork Symposium (CRHNet), Université du Québec à Montréal, 11 octobre.
  • Bérubé, P., et Martel, J. (2006). Utilisation d’Internet en situation de crise : une typologie des usages ». Congrès ACFAS 2006, Université McGill, 15 mai.
  • Bérubé, P. (2004). De la mesure... dans l'évaluation des activités de communication. Causerie de la Chaire en relations publiques de l’UQAM, Montréal, 22 novembre.
  • Bérubé, P. (2004). De la mesure... dans l'évaluation des activités de communication.  Atelier présenté dans le cadre de la 15e édition de la Journée des communications gouvernementales. Forum des responsables des communications du gouvernement du Québec, Québec, 2 novembre.
  • Bérubé, P. (2000). Votre personnalité graphique. Conférence présentée dans le cadre du congrès biannuel de la Chambre des notaires du Québec. Québec, 24 novembre.

[Vers le haut]

Activités de recherche 

  • Thèse de doctorat :
    De l'interphone à Internet : Les alertes et la communication en situation d'urgence dans une société de risques et de réseaux.

Rechercheportantsur la communication en situation de risque et de crise dans lecadre dela diffusion d'alertes et des échanges d'informations ensituationd'urgence. Tenant compte du contexte social et technologiqueen évolutionavec le développement du Web participatif, des médiassociaux et de latéléphonie mobile, cette recherche porte plusparticulièrement sur lesusages émergents des nouvelles technologies del'information et descommunications (NTIC) en fonction des besoins, desattentes et des moyensde communication des diverses parties prenantesen situation de risqueet de crise.

  • Mémoire de maîtrise : Les indicateurs mesurables en relations publiques dans un contexte de tableau de bord de gestion

Développementd'unetypologie facilitant l'identification et le regroupementd'indicateursmesurables en relations publiques. Élaboration d'une listede référencepour faciliter l'identification et l'utilisationd'indicateurs mesurablesdans un contexte de gestion des communicationset des relationspubliques. Développement d'un prototype de tableau debord de gestion desrelations publiques inspiré des systèmesd'information pour décideurs(SID) et du cadre conceptuel du BalancedScorecard (Kaplan & Norton),liant la mesure de performance, lesindicateurs et le processus degestion.

  • Centre d'études sur la communication de risque et de crise

Directiondepuis2008 du centre d'études dont les recherches ont pour objetlacommunication comme outil de gestion des risques et des crises.Unintérêt particulier est porté au contexte social et technologiqueenévolution avec le développement du Web participatif, des médiassociauxet de la téléphonie mobile. Le centre d’études contribue àenrichir laréflexion sur les usages émergents des nouvelles technologiesdel'information et des communications (NTIC) en fonction des besoinsetattentes des diverses parties prenantes en situation de risque etdecrise.

  • Laboratoire d'analyse de presse Caisse Chartier

Directiondepuis2008 du laboratoire qui a été créé en 2001 grâce à un don duRéseauCaisse, Chartier. L'approche utilisée repose sur une applicationpratiquede la méthode d’analyse du discours élaborée et testée entre1960 et1970 par la sociologue Violette Naville-Morin. Basée sur leconcept d’«unité d’information », cette méthode offre un outil uniqued’évaluationdes couvertures de presse. Elle permet la réalisation derapports pourdiverses organisations dont des ministères, des Sociétésd’État, ouencore des entreprises qui souhaitent évaluer et mieuxajuster leursstratégies de communication. La méthode est égalementappliquée àplusieurs travaux de recherche par des étudiants de maîtriseet dedoctorat bénéficiant d’une formation et d’un soutien duLaboratoired’analyse de presse. 

  • Centre d’études ODESIA sur les nouvelles technologies et les relations publiques

De2002 à2008, direction du centre d’études avec pour objectif laréalisation derecherches sur l'impact qu'ont les nouvelles technologiesdel'information et des communications (NTIC) sur les pratiques reliéesauxrelations publiques. Contribution aux réflexions portantsurl'utilisation efficace et éthique de ces technologies. Développementderessources et d'outils favorisant le succès des interventionsderelations publiques, dont les tableaux de bord de gestion.

  • Projet « Télédépistage de la rétinopathie diabétique »

Directiondesopérations pour le volet communications de ce projet piloteentélémédecine. Réalisé à Varennes, près de Montréal, ce projet avaitpourobjectif de valider une nouvelle approche de télédépistage delarétinopathie, une maladie qui affecte les yeux despersonnesdiabétiques. Plusieurs innovations technologiques ont été misesà profitpour permettre ce projet de télédépistage qui constituait unepremièreau Canada, dont une caméra numérique spécialisée ainsi que lenouveauréseau de télécommunication qui relie les établissements de santéduQuébec. Les résultats du projet pilote ont été dévoilés lorsd’uneconférence de presse, en septembre 2001.

 

Prix et distinctions

  • Bourse d’études de l’Association internationale des professionnels de la communication (AIPC) – Section Montréal (mars 2003)
[Vers le haut]